Christophe Oberlin, nouvelle victime du lobby sioniste de France.

C. Oberlin interviewé par le Cercle des Volontaires


« Anti-israélien acharné », « symptôme de l’épidémie anti-israélienne », « haineux », « sujet ahurissant », « antisionisme couplé à de l’antisémitisme », « myopie intellectuelle », « obsessions du militant », « énoncé scélérat », « acte inique », « idéologie », « outrepassé ses fonctions d’enseignant », « contrevient à l’esprit de laïcité de l’enseignement supérieur », « hors-sujet », « humaniste obsessionnel qui a fait rire dans le passé », « à la pointe extrême de la haine contre Israël et de la promotion du Hamas », « ignoble question », « questionnaire que le Hamas aurait pu écrire », « incitation à la haine », « neutralité du service public bafouée », « ami de coeur du Hamas », « caractère provocateur et propagandiste », « manipulation »
etc.

Voilà quelques citations issues des articles produits par la nébuleuse sioniste française concernant la question qui fût posée aux étudiants de médecine de Paris VII, lors de leur examen de médecine humanitaire.

Voici l’objet du délit :

Etude de cas de droit humanitaire – Question longue :

Vous êtes à l’hôpital de Rafah, situé dans la bande de Gaza lors de la guerre de l’hiver 2008-2009. Des ambulances vous amènent 22 corps portant tous le nom d’Al-Daya. Les ambulanciers et les membres survivants de la famille vous déclarent qu’il s’agissait d’un bombardement classique. Quelle est ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés ? Argumentez votre position en vous basant sur les définitives des différents crimes. 

Usant de citations tronquées, sortant la question de son contexte, imputant le professeur Oberlin d’intentions supposées haineuses et anti-israéliennes ainsi que d’autres procédés classiques de désinformation faisant perdre tout sens à la question, les sionistes et autres bien-pensant visiblement mal informés (pour l’hypothèse la plus indulgente) ont réussit à faire de cet examen de médecine une affaire publique qui a fait les gros titres de la presse…

A notre connaissance, aucun des individus ayant écrit sur Christophe Oberlin n’a eu la décence de le contacter pour en savoir plus à son sujet, et le sens réel de cette question. Le Cercle des Volontaires, intrigué par cette polémique, a donc convié le professeur pour un entretien visant à éclairer le public sur cette sombre affaire…

A l’issue de cet entretien, nous n’avons pu que constater le caractère fallacieux des attaques portées à Christophe Oberlin. Nous avions nous-mêmes, en préparant cette interview, été induits en erreur par ces articles présentant la question posée comme un exercice du type QCM…

Christophe Oberlin a aussi adressé une lettre ouverte à la ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, publiée sur le site de la journaliste indépendante Suisse Silvia Cattori.

Au vu de la grossièreté des ficelles employées par le CRIF, on ne peut que constater que son action est contre-productive…

A LIRE POUR ALLER (encore) PLUS LOIN :

L’interview de Christophe Oberlin par Silvia Cattori, titrée avec pertinence « Tempête dans un verre d’eau« .

UPDATE A 19h30

Réaction d’Emmanuel Gellman de l’Association JCall, à l’envoi de cet article et à la proposition de le relayer :

« Comment pouvez-vous seulement imaginer que nous allons relayer cette merde ? Nous sommes pour la paix, pour la solution à 2 Etats, pour la reconnaissance des droits légitimes des Palestiniens et très “critiques“ à l’égard du gouvernement en place … Mais ça ne fait pas de nous des ennemis d’Israël ou des alliés de cet antisionisme primaire (antisémitisme déguisé ?) qui semble vous animer. Merci de nous épargner à l’avenir ce genre d’envoi fort indigeste. »

Sources anti-Oberlin :

Christophe Oberlin, anti-israélien acharné, se fait symptôme d’une maladie qui frappe la France
Lettre d’un confrère au Dr Christophe Oberlin
J’ai d’autres idées de sujets d’examen pour Christophe Oberlin
L’université selon Oberlin ( à ne pas confondre avec le collège du même nom)
Communiqués de l’université Paris 7
Une question particulière
Le Dr Oberlin et l’invention du droit humanitaire antisioniste
Scandale Oberlin à l’Université Paris Diderot, mise au point au regard du Droit International Humanitaire !


Publicités