Libération, prêcheur de l’interventionnisme humanitaire

L’aberration.

Voilà un nouveau nom que l’on pourrait soumettre au  baron israélien Edouard de Rotschild, principal détenteur du capital du feu journal de gauche, dirigé par le tartuffe Nicolas Demorand.

Puisque ce journaliste d’une médiocrité sans nom ose poser la question de savoir si une intervention au Mali s’avère nécessaire, nous en profitons pour rappeler quelques fondamentaux avec les réflexions salutaires de Jean Bricmont et Anne-Cécile Robert sur la question de la guerre humanitaire.

Alors, faut-il aller intervenir au Mali pour régler les problèmes que la France, vassal de l’Empire, a causé lors de l’intervention en Libye prônée par le sayan BHL ? Car, ô surprise, on retrouve au Mali les mêmes étendards que ceux des milices islamistes armées par l’OTAN en Libye !  Si si, c’est la très sainte chaîne d’Etat France 24 qui le dit… 

Existe-t-il encore de grands titres de la presse quotidienne française qui soit au service du peuple et de son éducation ? Libération, servant les intérêts de la finance et de l’oligarchie, n’est plus qu’un torchon de propagande, et cette Une est une excellente illustration de cette vérité !

Advertisements