Jacob Cohen agressé par la LDJ

Jacob Cohen, écrivain que nous avions interviewé il y a quelques semaines, vient d’être l’objet d’une attaque jeudi 5 juillet dans le quartier de Saint-Paul, où la LDJ fait régner la terreur.

La Ligue de Défense Juive est passé d’une lutte contre l’extrême-droite il y a une vingtaine d’année, à une lutte contre à peu près tout ce qui ne sont pas sioniste, avec une nette préférence pour les méthodes lâches et violentes.

Ce qui est très inquiétant, c’est que les pouvoirs publics français les laissent agir en toute impunité, quel que soit le président en exercice. C’est pourquoi nous relayons ici la lettre ouverte que Jacob Cohen a adressé à notre actuel ministre de l’intérieur.


Paris, le 5 juillet 2012

Lettre ouverte à M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur
de Jacob Cohen

Monsieur,

Ce qui se passe en ce moment en France vous déshonore. Je vous dénie le titre de Républicain.

Le 12 mars 2012, j’ai été agressé, en tant qu’écrivain juif antisioniste, par la Ligue de défense juive, qui a filmé et posté l’agression. Vos services n’ont pas levé le petit doigt pour les arrêter.

Se sentant dans une totale impunité, et bénéficiant des protections dues aux judéo-sionistes, la LDJ a récidivé aujourd’hui. Plainte a été déposée au commissariat du 4e. Mais je ne me fais aucune illusion sur la suite.

Vous avez de tout temps, comme toutes les autorités de la République, et en premier lieu le Président, affirmé votre soutien indéfectible au CRIF et à son bras armé, la LDJ, aux méthodes fascistes.

Cette soumission aveugle est révoltante. Je vous laisse imaginer si j’avais été un écrivain sioniste membre du CRIF agressé par des islamistes. Le tollé que cela aurait provoqué.

Vous n’avez ni le sens de la justice ni la volonté de mener une politique équilibrée. L’Histoire vous jugera.

(source)

Publicités