Lawrence d’Arabie et la première « révolution Arabe »

1) De Sir T.E Lawrence à Lawrence d’Arabie

Thomas Edward Lawrence est un archéologue,écrivain, espion et officier Britannique. Il est né au pays de galles en 1888 et est mort en 1935 dans le sud de l’Angleterre.

Fils de noble britannique, il fait ses études à Oxford et choisit d’étudier l’Archéologie et plus particulièrement l’archéologie médiévale. Il se passionne pour l’histoire des croisades et par en France où il visite les châteaux forts  puis se rend au Liban et en Syrie. Il apprend l’Arabe et apprend à connaitre le désert par coeur .  Il participe ensuite aux fouilles de Karkemish près de Jerablus, au sud de l’actuelle Turquie avec Leonard Woolley. Sous couvert d’activités archéologiques, Woolley et Lawrence sont envoyés par l’armée britannique en mission de renseignements dans la péninsule du Sinaï. Lawrence visite notamment Aqaba et Pétra. Ils cartographient toute la région avec une précision jamais atteinte jusque là.

Entre temps, les allemands et les turcs entament la construction de la ligne de chemin de fer Berlin-Bagdad qui permet de relier le nord de l’Europe au golfe persique par voie terrestre.  Pour les Britanniques et les Français cette construction met en danger leur 

domination par le contrôle des mers et des routes commerciales, car il contourne l’Egypte et le canal de suez. De fait, c’est la route des indes(Londres-suez) qui se voit mis en péril car plus longue et fastidieuse que Berlin-Bagdad. De plus le fait que cette liaison passe hors contrôle maritime laisse la France et l’Angleterre en position de faiblesse face à l’Allemagne et l’Empire Ottoman.

C’est donc face à cette menace existencielle pour les intérêts des empires que Sir Lawrence va devoir devenir Lawrence d’Arabie.  

Dans un lieu proche du site archéologique où ils mènent des « recherches », Lawrence et Woolley fomentent une révolte des employés locaux contre les allemands construisant la ligne qui mène vers Bagdad. C’est une réussite, les allemands et les turcs sont mis en déroute ceci mettant un terme à la progression des travaux.

2) Une révolte Arabe « so British »

Fort de ce succès, Il est nommé au Caire, où il travaille pour les services de renseignements militaires britanniques. Sa très bonne connaissance des Arabes en fait un agent de liaison idéal .Lawrence porte le costume arabe, monte à chameau, adopte nombre de coutumes locales .

En 1916, il est envoyé dans le désert afin de rendre compte de l’activité des mouvements nationalistes arabes et d’en prendre le contrôle. C’est ainsi que envoyé à la Mecque il recrute Fayçal ibn Hussein,  fils d’Hussein ibn Ali (chérif de La Mecque) qui mène une guérilla contre les troupes de l’Empire Ottoman.

La contribution principale de Lawrence à l’effort britannique consiste à convaincre les Arabes de coordonner leurs efforts afin d’aider les intérêts britanniques. Il développe l’idée d’une révolte Arabe contre la domination turque. Pour cela, les Britanniques leur fournissent armes,  l’entrainement ,argent et informations stratégiques. Il persuade notamment les Arabes de consolider leurs positions sur les côtes du Hedjaz, à Rabigh et Yenbo, et de ne pas chasser tout de suite les Ottomans de Médine, forçant ainsi les Turcs à conserver de nombreuses troupes pour protéger la ville. Les Arabes harcèlent le chemin de fer du Hedjaz qui approvisionne Médine, immobilisant davantage de troupes ottomanes pour protéger et réparer la voie et empêchant ainsi l’ennemi de disposer de renforts contre les Anglais dans le Sinaï puis en Palestine.

En 1917, après la prise d’El Ouedj,  Lawrence réussit à acheter avec de l’or Anglais les forces de Auda Abu Tayi, chef des Howeitat, jusqu’alors au service des Ottomans, contre le port stratégique d’Aqaba, et en même temps le contrôle de la voie menant d’Aqaba à Maan où stationnait une importante garnison ottomane.  L’idée de Lawrence a été de ne venir que par l’intérieur des terres, ce qui a créé la surprise, et une surprise totale. De fait, le 6 juillet 1917, Aqaba tombe aux mains des Arabes.

 Un an plus tard, le 1eroctobre 1918,  les troupes de Lawrence participe à la prise de Damas, libérée par des troupes anglo-australiennes, après avoir aidé à remporter l’une des seules batailles rangées livrées par les Bédouins à Tafilah puis avoir talonné les colonnes turques en retraite.

3) Les accords Sykes-Picot 

Les Trucs et les allemands  hors d’état de nuire, les discutions sur l’après guerre commence.

 Lawrence ne soutenait pas le projet du chérif Hussein de La Mecque de créer un grand royaume arabe comprenant le Hedjaz, la Jordanie, l’Irak et la Syrie.

Pour lui, chacun de ces États devait être enfermé dans ses frontières propres : c’était l’intérêt des Britanniques de morceler le Moyen-Orient, même si, dans la logique de Lawrence, la Syrie devait acquérir une réelle indépendance. 

Ainsi, tandis que les troupes de Bédouins sous le contrôle de T.E Lawrence sont encore entrain de combattre les turcs, les accords Sykes-Picot sont secrètement conclut entre la France et la grande Bretagne. 

 Il prévoit à terme un dépeçage du Moyen-Orient, c’est-à-dire l’espace compris entre la mer Noire, la mer Méditerranée, la mer Rouge, l’océan Indien et la mer Caspienne, alors partie intégrante de l’Empire ottoman. 

Le Moyen-Orient est découpé, malgré les promesses d’indépendance faites aux Arabes, en 5 zones :

zone bleue française, d’administration directe ;

zone arabe A, d’influence française; 

zone rouge britannique

zone arabe B sous influence britannique, 

zone brune, d’administration internationale comprenant Saint-Jean-d’AcreHaïfa et Jérusalem. La Grande-Bretagne obtiendra le contrôle des ports d’Haifa et d’Acre.

Comme en Afrique, c’est grâce au morcellement résultant des tracés de l’accord Sykes-Picot que les populations locales sont divisées toujours à ce jour.
 
En d’autres termes, Sykes-Picot fût la création d’un jeu d’échec dont les pièces seront: l’Arabie Saoudite, la Syrie, le Liban, l’Irak,puis plus tard la Palestine,Israël et l’Iran.
Ainsi, depuis cette époque, le moyen orient reste déterminé par ce découpage géopolitique mis en place à la fin de la première guerre mondiale, assurant aux puissance occidentale une domination de cette région stratégique pour leurs intérêt diverses . 
Pour ses services( et la trahison des arabes qui l’ont soutenu comme si il était leur chef), Lawrence d’Arabie sera décoré des plus hautes distinctions militaires Britannique et Françaises.
 Lawrence d’Arabie reste l’un des officiers les plus influents dans le développement d’une doctrine insurrectionnelle au xxe siècle et  son exemple servira d’inspiration depuis lors jusqu’à aujourd’hui.
 
film Lawrence d’Arabie en anglais:
Advertisements