[Attentat de Bourgas] Israël organise la contre-offensive : rhétorique de la force et lobbying diplomatique contre l’Iran.

L’heure est la contre-offensive israélienne.

A l’arrivée des corps des 5 victimes israéliennes en Israël, Benjamin Netanyahou a déclaré :  « Israël est un Etat fort. Les israéliens sont un peuple fort. Nous continuerons à combattre le terrorisme iranien, cela ne nous abattra pas et nous userons d’une grande force contre lui. »  Il a ajouté « Il est interdit pour un Etat terroriste de posséder des armes nucléaires. Il est interdit pour le pays le plus dangereux du monde de posséder les armes les plus dangereuses du monde. »

La Haaretz rapporte que des sources au ministère des Affaires Etrangères ont confié qu’Israël et la Bulgarie sont en train de travailler avec les Etats-Unis et d’autres pays pour rédiger une condamnation de l’attaque de Bourgas pour le Conseil de sécurité de l’ONU.

S’adressant aux ambassadeurs israéliens dans un télégramme, le porte-parole des Affaires Etrangère Lior Ben-Dor a écrit : « Que les dirigeants politiques des pays étrangers expriment leur condamnation est important et envoi un message clair à la communauté terroriste et l’Iran. Il est crucial pour nous que vous agissiez avec zèle dans les médias, dans les interviews, les briefings, les articles, etc. (…) Un effort concerté est nécessaire pour rendre le public conscient de la menace terroriste meurtrière dont le Hezbollah et l’Iran sont le fer de lance. » Il a aussi ajouté que dans toutes les attaques, à Chypre, au Kenya, à New Dehli et en Taïlande, « l’empreinte du Hezbollah et de l’Iran sont visibles« . « Il est évident que Téhéran dirige les attaques terroriste au travers de la Force Qds des Gardiens de la Révolution et du Hezbollah » a-t-il ajouté.

Selon le Jerusalem Post, des diplomates auraient affirmé que le fait que l’attaque de mercredi ait eu lieu dans un pays de l’Union Européenne, et qu’il y ait aussi  eu une « tentative d’attaque » à Chypre  – qui siège à la Président tournante de l’UE – pourrait encourager le fait de mettre ces organisations sur la liste noire de l’UE.

Le télégramme stipule aussi que ces deux organisations n’ont pas été placées sur la liste des terroristes de l’Union Européenne ou d’autre organisation, « ce qui a empêché jusqu’à maintenant des actions efficaces pour les contrer. » Le ministre des Affaires étrangères a demandé aux ambassadeurs israéliens d’appuyer le fait que l’attaque terroriste avait visé des israéliens, mais que des citoyens américains, italiens, slovaques, et bulgares faisaient aussi partie des victimes. « Ceci montre que l’Iran ne fait pas de distinction entre ses victimes« , stipule le télégramme.

Le Président Barack Obama a lui déclaré que »les Etats-Unis se tiendront près de leurs alliés et leur fourniront toute l’assistance nécessaire pour identifier et trainer en justice les responsables de cette attaque« . Lorsqu’Obama a appelé Benjamin Netanyahou pour lui présenter ses condoléances, le Premier ministre israélien a déclaré : « L’Iran est un Etat terroriste. Il devrait en subir les conséquences« .

La République Islamique d’Iran rejette vivement ces accusations. Mahmoud Ahmadinedjad, cité par le Yedihot Aronot, a d’ailleurs fait allusion aux attaques informatiques et aux assassinats de scientifiques dont le pays est l’objet depuis plusieurs mois : « Les ennemis de l’Iran ont entamé la confrontation et tentent d’utiliser toutes leurs forces contre l’Iran, mais le régime Islamique continue d’être fort. » Il a ajouté : « J’assure au peuple iranien que le gouvernement n’abandonnera pas ses principes et ses valeurs au profit de ces nations matérialistes« .

La tension monte donc au Proche Orient. Tension qui devrait être importée en France par le biais du lobbying diplomatique et médiatique que l’on devrait voir à l’oeuvre dans les jours qui viennent, conformément aux directives inscrites dans le télégramme envoyé aux ambassadeurs israéliens. Les sayanim vont-ils se mettre à l’oeuvre ?

Il est important de rappeler, ainsi que l’avait fait le ministre des Affaires Etrangères bulgare, que c’est une “erreur d’accuser certains pays ou organisation à ce stade de l’enquête“.

Les traductions étant des traductions amateurs, le site ne garantie pas l’exactitude des propos retranscrits ci-dessus. Le sens a toute fois été respecté.

About these ads